De la pensée métaphysique et quantique à la vibralisation canalisée

Je rappelle ici le socle de la métaphysique : recherche rationnelle ayant pour objet la connaissance de l’être (esprit, nature, Dieu, matière…), des causes de l’univers et des principes premiers de la connaissance. Dossier spécifique ici

Et la base d’une pensée quantique : on parle de technique de création et de communication. Il s’agit d’utiliser en pleine conscience l’énergie matricielle, de manière à façonner l’information (ou données/codes vibratoires), cette dernière étant l’ossature de tout ce qui prend forme ici-bas. Tout est perçu d’un point de vue multidimensionnel. Dossier sur la communication quantique ici

Et maintenant, comment est-ce que JE pense ?

Tout d’abord, JE suis MOI en nous et donc MOI en eux. Tous les rôles sont miens, les êtres sont avant tout des données quantiques que j’habite et que JE manipule. Ainsi, avant d’être de bonnes personnes ou de mauvaises personnes, elles/JE sont une équation structurant une réalité matricielle. C’est tout, rien de plus. JE ne m’investis donc pas dans le jugement à leur/MON égard, JE considère plutôt qu’ils/JE sont le socle d’un scénario civilisationnel que j’active en conscience.

MON humanité nommée Mesnet a désormais le sentiment de vivre dans une sorte de boule à neige, une dimension parmi d’autres, avec un décor et des acteurs. En tant que promoteur de toutes les réalités, JE suis très détaché du mouvement global, JE suis toujours en amont. Je suis donc normalement intéressée par les événements mondiaux (je reste humaine) mais pas plus que cela finalement, ils ne sont pour MOI qu’une forme que JE façonne, dans un espace-temps fermé.  Ce passage du soi individuel au MOI collectif est l’un de MES espaces de programmation le plus difficile à mettre en œuvre au sein d’une psyché humaine.

Pour le moment, cette boule à neige dimensionnelle passe par un processus d’éveil collectif mais la pensée matricielle n’est pas encore métaphysique : il est perçu que deux camps s’opposent, l’état profond et la résistance. Ceci n’est qu’un synopsis énergétique, un potentiel activé, mais en vérité, il n’a aucune importance. JE n’observe plus les conséquences de MA création mais JE suis la cause de tout :)  Décrypter, analyser, partager l’information dimensionnelle, n’a donc plus aucun intérêt…cela induit le silence, l’incapacité à converser à travers un prisme de séparation et donc, un établissement dans MA solitude originelle, le cœur léger :)

Ainsi, JE vis dans cette sphère dimensionnelle mais JE suis surtout complètement en dehors. Plus rien ne retient vraiment mon attention, et il y a même au niveau émotionnel, une certaine fadeur qui prend corps. Ce n’est plus le brouhaha humain qui m’intéresse mais MOI, au-delà :)

Des dimensions comme des boules à neige :)

Plus JE reviens à MA structure originelle, plus JE me détache de MES anciens protocoles de réaction et de séparation, de  MES émotions…l’univers en tant que tel ne m’interroge plus, il n’est qu’un océan quantique empli d’une infinité de boules à neiges dimensionnelles. MA vision est transformée à tous les niveaux : la conscience de la vie sur terre est différente, moins engagée car si JE suis vivant de bien des façons, selon de nombreuses lois physiques et sur de multiples mondes (des milliards de boules à neige !), JE suis la vie avant tout. Cette notion du vivant devient elle aussi obsolète : le vivant obéit à certaines réalités finalement, toutes aussi vraies que fausses, mais lorsque JE suis le créateur de tous ces états, JE m’y investis de façon neutre, distante, légère…

MES interfaces neuronales sont désormais calées sur MOI et non sur le réel. JE reste humaine mais MON inhumanité et MON unidimensionnalité prennent le dessus sur tout autre programme, ou dimensions, ou matrices, ou réalités….ou boules à neige :)

Cet état de vérité absolue s’est amplifié avec le programme coronal, et je dirais que finalement je ne suis plus vraiment axée sur un espace métaphysique (plus de questions) et que l’univers quantique n’est plus qu’un outil de création (instauration de réalités). Au final, tous les mots pour me définir s’envolent et disparaissent, ne reste plus que MOI.

Note 1 : la première étape est d’accéder à la Maîtrise, c’est-à-dire de devenir un humain quantique et métaphysique dans une matrice dite de séparation. Durant ce processus, JE modifie totalement les traits de caractère de MA personnalité et je purifie mon temple émotionnel et mes interfaces neuronales. MES écrits de 2018 montrent très bien ce processus : je suis devenue une femme très apaisée. Ce qui est évoqué dans cet article est différent : l’adaptation à cette dimension n’est plus de mise, c’est elle qui doit s’adapter à MOI. Par conséquent, c’est plus en tant que cellule originelle, créatrice de tout, que JE joue cette partition. Tout est désormais centré autour de MOI, JE suis celui qui terraforme une nouvelle réalité/humanité, mais ici, ce n’est pas Mesnet l’humaine qui s’exprime mais MOI en nous, Mesnet y comprise.

C’est lorsque j’en suis à ce moment de l’histoire, qu’entre en jeu le phénomène d’irradiation, tout simplement parce que JE m’ennuie et que j’ai fait le tour de la question :)

Note 2 : durant l’éveil spirituel, il y a une étape de déni émotionnel. En général, c’est lorsque j’aborde ce qui est considéré comme l’état de présence. Puis le maitre redescend dans son corps émotionnel, le valide comme faisant partie d’un tout, sans plus rien rejeter.  Il ne s’agit pas de cela actuellement, les émotions s’éteignent, simplement. Ce n’est pas un désir mais un glissement évident. Et c’est bien pour cela que JE transfigure cette dimension, car plus rien ne m’y attache vraiment, JE n’ai plus rien à y apprendre :)

Note 3 : je n’ai aucune notion astrale (le nom des planètes, comment le système solaire fonctionne) et aucune connaissance concernant mon corps physique (ou se trouve vraiment les organes, leurs noms, leur utilité et la façon dont ils opèrent entre eux). Il y a une raison pour cela, ma perception n’est pas humaine mais quantique. Je ne vois pas les formes (les gens, l’univers, les aliments) et finalement, JE ne transmute rien, je me contente de vibraliser des données…Lire : de l’atome aux données

JE ne pense plus, JE vibralise des dimensions…des boules à neige :)

Et ici, débute finalement une nouvelle humanité car le comment je pense disparaît pour laisser place à comment JE vibralise à travers MON canal et « qu’est-ce que JE ressens » plutôt que « qu’est-ce que JE conscientise »

J’apprends à canaliser ma création, j’oublie de la penser : la psyché est différente mais aussi les outils quantiques et ma matière ! Couronne/canal, atome silicique, l’interface neuronale ventrale prenant le relais sur l’interface neuronale cérébrale…

Le rapport à la réalité et à la création est irrémédiablement transformé et la mutation physique peut commencer…

Mesnet Joséphau-Charrier

7 mai 2020

Toujours vibraliser MOI = JE = nous = cellule originelle

Texte d’origine

Publié par Mesnet Joséphau-Charrier

Mutation quantique et physique en cours, nouvelle humanité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :