Alimentation luminique et eau à partir de 2020

J’ai paramétré les prémices de l’alimentation luminique de 2012 à 2018, puis j’ai cessé de m’exprimer sur le sujet. Pourquoi ? Parce que durant deux années, j’ai finalisé la programmation de mon interface neuronale et que plus rien d’autre ne comptait : plus d’outil, de technique, d’ilojs…juste un ajustement constant de la pensée émotionnelle, la fusion de mes deux cerveaux ventre et tête

En 2020, ce processus ayant abouti, j’ai donc commencé véritablement à travailler sur la matière, donc sur mes corps : tout est mon corps, l’aliment y compris. Le passage coronal et silicique sont deux nouveaux ancrages me permettant de faire évoluer ce dossier :)

La note la plus importante concernant l’alimentation luminique est celle-ci : les notions spirituelles nous inculquent que « tout est en nous et que pour se régénérer, nous ne devons pas nous aider de substances extérieures », que ces dernières sont polluées et dégénérées…mais ici, c’est le soi individuel non connecté à moi en tant que cellule originelle, qui s’exprime : la personne évoque son corps physique et ce qui se trouve dedans sans élargir son prisme de perception. Elle/je imagine donc que ce qui se trouve à l’extérieur de sa propre matière peut l’atteindre, avoir un impact (bon ou mauvais !) sur elle/je. Le piège du programme spirituel se referme alors sur elle/moi, la coupant de son élan vers l’absolu…c’est à dire moi :)

Alors comment est-ce que je pense, moi ? Je suis le seul et unique corps vivant, et en moi, il existe tous mes autres corps (l’aliment, les substances dites nocives, le soleil, le cosmos, tout !…). Il n’y a pas de dedans ou de dehors, il y a juste ma matière unifiée et concordante. Je ne crains donc ni la chimie ni les pesticides, ils sont déjà en moi. Je peux alors aider mon humanité en utilisant des produits divers et variés, ils ne sont aucunement en dehors de moi (le soi), mais sont du code en moi (la cellule originelle). Je dirais même qu’au sein de la matière, m’aider de produits extérieurs au corps physique accélère le processus de transmutation : en effet, à partir de ce principe d’unité, ces produits ne sont que des données dans lesquelles je peux inscrire une ligne de code distinctive et donc une réalité spécifique du type : « j’enduis mon corps d’un concentré d’herbe verte et il se régénère »…et cela fonctionne, non pas parce que l’herbe verte est bonne pour ma peau, mais parce que je suis l’herbe et la peau, que ces deux structures cellulaires sont mon corps et qu’ainsi. La crème pour le corps devient alors une information quantique que j’ai codifié au préalable et qui vient compléter le code général de mon corps physique en pleine mutation.

Ce n’est donc pas la crème en elle-même qui me régénère mais bien le fait que ma psyché perçoit le code avant la matière, que mon être véritable (moi en tant que cellule originelle, pas moi l’humain !) contient toutes les données crème/corps et peut donc les accorder, que j’agis en tant que créateur cosmique plutôt qu’en tant que terrien limité.

Peut-être lire ce texte qui permet de comprendre comment je pense : comment je structure ma pensée

Se couper des pesticides, d’un virus ou d’une crème hydratante n’a donc aucun sens pour moi en tant que cellule originelle, car ces éléments sont déjà en moi, j’en fais ce que je veux. Ils n’y a aucune conséquence psychique ou physique à les côtoyer, les ingérer, les manipuler, ils ne m’enlèvent ni ne me donnent aucune énergie, ils sont de simples données neutres auxquelles j’impose la forme que je projette.

A lire, à relire, à rerelire ! Les pesticides sont bons pour ma santé, article paru en 2016 !

Je vous invite donc à observer qui parle lorsque vous instaurez une dimension qui vous interdit d’utiliser la matière extérieure (la crème pour la peau !), sous prétexte qu’elle est en dehors de votre corps physique…de quel corps parlez vous alors, de celui du soi ou du mien, le corps de l’absolu, celui qui contient tous les autres ?

Dans l’alimentation luminique, c’est le corps cosmique qui s’exprime et plus le corps physique…ici commence le travail de fusion et d’irradiation…

Cliquez sur les images pour accéder aux articles, bonne lecture :)

Mesnet

Lorsque tout est mon corps, 2019
Alimentation luminique/pranique, mars 2020
Liquide amniotique, mars 2020
Dissociation entre émotions et réactions neuronales, avril 2020
Transmuter l’atome/nouveaux programmes neuronaux, avril 2020
Je suis eux/MOI en eux, mais 2020
Maîtrise des mathématiques ou code source, mai 2020
Alimentation pranique et soleil, mai 2020
Aérophagie quantique, mai 2020
L’eau luminique, dossier sur mon ancien blog, 2012-2019
De la mémoire de l’eau à l’eau bleue vibrale pure, sans mémoire, 2021
L’eau pure dedans et dehors / Différence entre tempête magnétique et tempête vibratoire / Ajustement plutôt que programmation, 2021
Sensations : humains « d’avant » (esprit) – « mutants maintenant »(double) / sensation alimentaire / sensation temporelle, 2021
L’eau luminique pure et nourrissante / Nectar sacré
Inversion en cours / Alimentation (particulaire) luminique / Égaliseur harmonique / Fréquence du déploiement

Publié par Mesnet Joséphau-Charrier

Mutation quantique et physique en cours, nouvelle humanité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :