Éternité et santé d’un corps silicique

Le silicium permet de mieux ancrer l’immortalité du corps, il favorise entre autre la mutation de la peau plutôt que son rajeunissement en maintenant la structure des fibres d’élastine et de collagène ; il reminéralise la tessiture osseuse et la rend plus élastique ; c’est un agent maintenant la tonicité des cellules (flux, énergie vitale, éternité) ; il fait le lien entre l’être humain et l’être virus, éradiquant la notion de maladie : la notion de système immunitaire est revisitée puisque le nouvel humain n’a plus à résister, se protéger mais à fusionner avec l’atome…bien évidement, il ne s’agit plus ici d’ingérer un complément alimentaire mais de développer une structure atomique silicique.

Je vous invite à parcourir mes anciens articles concernant le principe d’immortalité, potentiel d’abord enregistré par la conscience et ensuite, traduit dans la matière : l’immortalité, un nouveau mode de vie

Je rappelle ici que d’un point de vue quantique, le concept de mort est très difficile à mettre au point au sein d’une dimension alpha, alors que l’éternité (ou immortalité) est un vécu très banal !

Dans cet article, il est précisé que nous ne savons pas produire du silicium interne…et pour cause, cette capacité génère aussitôt une mutation du corps, elle n’est donc pas favorisée en 3ème dimension :

« le silicium stimule la formation des fibres de collagène et maintient l’hydratation des tissus, ce qui est particulièrement indiqué pour tonifier et raffermir la peau. Il entre également dans la structure de la kératine pour densifier la chevelure et rendre les ongles moins cassants.Enfin, il participe au processus de ­minéralisation des os, puisqu’il permet de mieux fixer le calcium, apportant au final plus de mobilité et de souplesse. Or, nous ne savons pas le fabriquer, nous ne pouvons que l’absorber, puis le stocker.« 

L’article moi le silicium à quoi je sert, confirme l’aspect cristallin ET métallique du silice :

mon nom vient du Silex-Silice et le suffixe ”ium” signifie en latin ”métal” tel que ferrum le fer. Je suis représenté par le symbole Si. En anglais on me nomme ”Silicon”. Le nom de Silicon Valley, Vallée du silicium aux USA, entre San Francisco et San José, en Californie, est dû à la présence de nombreuses entreprises d’électronique, qui ont besoin de beaucoup de silicium. Je suis un des éléments essentiels des technologies les plus modernes, car excellent conducteur électrique.

J’ai été isolé en 1823 par un Suédois, Jöns Jacob Berzelius (1779-1848), mais j’étais déjà connu dans l’Antiquité car je suis en abondance dans les minéraux. Je suis présent dans les pierres, le quartz, les verres, les céramiques, les puces informatiques et désormais dans tous les panneaux solaires, mais aussi dans les végétaux, les animaux et vous mêmes chers humains (en toute petite quantité).

Je suis un métalloïde ayant à la fois les propriétés des métaux et celles des non-métaux. Mes propriétés chimiques sont celles des non-métaux. Les plantes savent m’utiliser et vous humains vous ne me connaissez pas bien. Pourtant, vous avez besoin de moi. Vous êtes souvent carencés en Moi le Silicium, car vous ne consommez pas assez de végétaux. Ainsi je vous manque dans beaucoup de zones de votre corps.

Autre point à noter, la respiration torique dépend elle aussi de ce nouveau réseau :

tiré de cet article, respiration torique coronale : nous sommes le dernier jour de mars et j’ai développé cette respiration torique, une sorte de respiration cellulaire/énergétique qui circule comme un flux, mais ici le « tore » est devenu plus vaste que mon dos et mon ventre…c’est imprimé en moi, il n’y a aucun travail de vigilance à mener…ma respiration pulmonaire est plus facile car elle est calée sur ma respiration torique, il y a eu fusion…

Et cet autre extrait de l’article, respiration mitochondriale : L’ADN mitochondriale est donc en pleine mutation ! Les mitochondries sont de petits organites essentiels dans les processus énergétiques cellulaires. Lire ICI

Car le silicium agit sur les mitochondries et donc la respiration cellulaire ! : « je suis (le silicium) surtout présent dans les membranes des cellules des surrénales, de l’estomac, du foie, des reins, des muscles, mais aussi dans leur noyau, et particulièrement dans les mitochondries. Celles-ci sont les centrales énergétiques de l’organisme qui produisent l’ATP, molécule énergétique par excellence ». Source Professeur Henri Joyeux

Il est donc évident que la mutation physique permettant de laisser germer le nouvel humain, va anoblir le silice comme étant une nouvelle modélisation moléculaire, apte à refléter une technologie quantique de pointe :) Mais le plus important, c’est la légèreté de ce nouvel alliage atomique qui va nous éblouir…et surtout nous faciliter la tâche !

En passant, il faut capter que la magnétosphère va disparaître puisque plus rien ne nécessite de protection, et que ce phénomène va également contribuer à rendre nos déplacements sur terre plus aérien :)

Mesnet Joséphau-Charrier,

11 septembre 2020

Toujours lire MOI = JE = nous = cellule originelle

Publié par Mesnet Joséphau-Charrier

Mutation quantique et physique en cours, nouvelle humanité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :