Justesse vibratoire VS justice consciente

Le nouvel humain communique avant tout vibratoirement et instinctivement, la conscience et le verbe viennent désormais après. Lire ces articles pour mieux comprendre le processus : inné, conditionnement, réflexes, automatisme…et instinct. En gros, nous sommes dans l’oubli de ce que JE suis (dimension de séparation), puis nous nous éveillons (dimension de conscience), puis JE suis MOI et ici, c’est la dimension de l’instinct, intégralement vibratoire, qui prend le relais.

C’est tellement nouveau qu’au début, c’est compliqué à utiliser, surtout lorsque l’on vit encore dans une dimension affirmant le déni vibratoire comme une norme, où tout est intellectualisé, où seul l’argument fait foi. Lorsque vous devenez purement un communiquant quantique, vous vous retrouvez donc à ne plus avoir envie d’expliquer mais simplement dire : « je vibralise que cette résolution est bonne pour moi, c’est tout », et bien évidement, l’autre/MOI (le fameux monde extérieur), encore calé sur une dimension de conscience (ou pire, la dimension de séparation !), va vous inciter à argumenter, la notion de vibration n’ayant pas cours dans sa psyché.

Dans l’échange qui va suivre, vous allez vous sentir mal à l’aise, car vous savez que ce n’est plus à vous de vous caler sur la dimension de l’autre/MOI, mais au contraire que vous devez affirmer ce que vous êtes : pour vous, le chemin de vie est désormais vibratoire et donc instinctif, point ! Il n’y a rien à expliquer, à prouver, à décortiquer, c’est hyper court, ça va à la vitesse de MON intelligence, et ça donne une structure infiniment binaire : « ça c’est ok, ça c’est pas ok ».

Vous allez donc devoir prendre des décisions concernant autrui/MOI, simplement en vous fiant totalement à votre boussole intérieure, et mettre en place la justesse vibratoire plutôt que la justice consciente.

Ayant expérimentée les deux modélisations, je vois la différence : avant, devant une structure humaine qui s’exerçait à la manipulation et à la malveillance, j’avais un biper instinctif qui se mettait en place, mais il était très limité car contrecarré aussitôt par ma conscience mentale, cette dernière structurant un échafaudage de raisons qui me poussaient à ne pas extraire ces données (l’autre/MOI) de ma vie. Je me retrouvais donc face à la méchanceté, sans pouvoir m’y soustraire car mon interface neuronale cérébrale (ma conscience verbalisante) m’interdisait d’écouter ce flux énergétique qui sait tout. Il me fallait à tout prix respecter une certaine justice mentale en quelque sorte, car je ne voulais pas froisser autrui/MOI, je voulais lui donner mille chances de me montrer qu’il pouvait changer, je ne voulais absolument pas entendre qu’une psyché puisse s’ingénier à me vouloir du mal…c’est une caractéristique d’un autiste asperger, il ne peut pas lire un monde émotionnel de basse fréquence, même si ce dernier crève l’écran :)

Durant toutes ces années, j’ai donc favorisé contre vents et marrées, la justice mentale sans jamais me fier à ma justesse vibratoire, j’ai défendu des êtres qui ne le méritaient aucunement et dans cette dimension de matière, je me suis faite avoir à chaque fois :)

Et comme d’habitude, ceci est cadeau car grâce à ces expériences, je distingue désormais ces deux espaces très différents :) Depuis peu, je ne m’appuie que sur ma justesse vibratoire, je n’ai qu’à m’aligner sur ce ressenti fait de légèreté et de paix…et tout roule ! C’est encore un peu compliqué car j’ai encore le réflexe de vouloir expliquer mes décisions, alors qu’il n’y a pas lieu de maintenir cette obligation.

Je terminerais par un point important : la justesse vibratoire est simplissime car finalement, elle est axée uniquement sur une énergie spécifique, un amour totalement neutre…je glisse sur le flux cosmique, je ressens sa tessiture et je ne prend aucune décision contre l’autre, mais pour MOI…pas de colère ou de justifications, juste une vibration…

C’est vraiment tout nouveau pour moi, pour l’humanité entière, de revenir à l’instinct et lâcher la conscience…cette dernière paraît lourde alors, bruyante, compliquée, pleine d’erreurs d’appréciation et de regrets…alors que la vibration est calme, vraie, ne se trompe jamais…

Je dirais qu’avec la conscience, je sais mais que ce savoir est toujours approximatif et donc source d’erreur…alors qu’avec la vibration, je suis et c’est tout…justesse plutôt que justice, tout est là…et très logiquement, dans le triptyque énergétique dont je suis équipée, c’est l’interface neuronale ventrale qui facilite cette transition :) Ce n’est plus la tête qui pense mais le ventre qui vibre :)

Gratitude à ceux qui me permettent de tester ce nouveau potentiel…

Note : pour vibraliser son existence désormais (plutôt que la conscientiser), il est nécessaire de n’avoir aucun doute sur le fait que JE suis bien la cellule originelle projetant son propre univers énergétique , que j’incarne la confiance absolue en MOI, que plus rien ne provenant de cette dimension limitée ne peu influencer MA vision de ce qui est…tout un programme, parfaitement possible à ce jour dans MON/notre nouveau monde :) Il nécessite que nous fassions silence, que nous nous obligions à nous taire, à ne plus rien expliquer…en un mot, c’est à nous d’impacter la réalité à partir d’aujourd’hui, à nous d’imposer nos lois…et elle ne sont pas verbales mais vibratoires, elles ne se disent ni ne s’entendent, elles se captent :) La rectitude dans ce nouvel aspect de la communication humaine doit au début, être totale : faire silence et actionner sa création sans chercher à se disculper…on y va…on y est !

Mesnet Joséphau-Charrier,

13 septembre 2020

Toujours lire MOI = JE = nous = cellule originelle

J’ajoute cette vidéo dont le titre colle parfaitement avec ce que j’essaie d’exprimer : pourquoi trop penser rend manipulable…alors que dans la vibration, c’est impossible :)

Publié par Mesnet Joséphau-Charrier

Mutation quantique et physique en cours, nouvelle humanité

2 commentaires sur « Justesse vibratoire VS justice consciente »

  1. Tout pareil, l’instinct et le ressenti de ce formidable corps qui me permet de vivre ici sur cette planète ce cycle de vie. Accueillir le moment présent en vibration. Ecoutez mes instincts et faire taire les fausses croyances forcément condamnantes et/ou limitatives. Un respect de Moi de chaque instant, un boulot à temps plein 😍✨🙏

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, un boulot à plein temps ! Et c’est comme si désormais, le corps enregistrant sa mutation physique et vibratoire, on pouvait enfin vivre ce qui a été compris et amplifier l’instinct, ne se fier plus qu’à lui, de façon certaine…je réalise que j’ai toujours entendue cette petite voix intérieure qui me disait « attention, tu vas te faire mal », mais ma conscience super discursive m’empêchait de m’y fier, elle discutaillait tout le temps, voulant être dans « l’amour de l’autre » à tout pris…alors que depuis quelque temps, ça s’inverse, c’est d’écouter ma vibration qui devient obligatoire…c’est une sorte de retournement…encore un :) et c’est du pur amour car dans la vibration, aucun jugement ou rejet de l’autre, ça s’aligne et c’est tout, ni pour ni contre…cela EST…bref…belle journée à toi, dans le respect de toi…accueillons de concert :)

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :