L’instinct ou « conscience instinctive »

Il est à noter que la matérialisation d’un nouveau corps s’effectue intuitivement, qu’il n’existe ni protocole, ni travail pour y parvenir. Cela induit que le temps de la conscience limitée se termine afin de laisser place à une conscience illimitée, non fragmentée par un espace-temps quelconque et qui se nomme tout bêtement « instinct ». L’instinct, qui n’obéit qu’à la vibration (et pas au verbe !), est l’intelligence absolue que je mets véritablement à mon service de créateur.

J’avais déjà engrangée cette information (2018, fin de la conscience) mais justement, ce n’était qu’une information. Il s’avère que la modélisation d’une matière adaptée à ma maturité cosmique va de paire avec l’émergence d’une conscience globale, unifiée, sans mesure…et cette conscience-là n’est pas celle que j’avais imaginée de prime abord : elle ne pense pas, elle ne verbalise pas, elle s’ancre dans le temps présent (qui contient tous les temps), elle ne cartographie rien, elle vibralise uniquement !

Alors faisons le tour de ce potentiel, qui sera le langage avéré de l’être de demain/maintenant :

revenons au temps présent qui contient tous les temps et donnons lui du sens : le nouvel humain va continuer à pérégriner sur terre en surfant sur le flux complet de MA création. Ainsi, chaque potentiel de réalité est activable en permanence et pour le matérialiser, JE vais le vibraliser. C’est ici que la conscience instinctive entre en jeu, elle intègre l’avant, l’instant présent et l’après. Ainsi, ce n’est pas que je ressente ce qui va se passer dans l’avenir, mais JE SUIS ce qui se passe à tout moment. Et donc, JE ne prévois pas la maille du réel, JE l’initie et MA conscience instinctive contient toutes ces données. Dans MA dimension physique, je n’ai donc plus qu’à ressentir en pleine confiance cette vibration spécifique liée à l’instinct, et à m’y aligner temps présent après temps présent.

Ma conscience fragmentée humaine m’aide à traduire MA conscience illimitée inhumaine :) La première ne commande plus rien, elle ne dirige plus mon chemin d’existence, elle n’est qu’une simple extension dimensionnelle de ce que je suis en réalité : la cellule originelle.

Voir ici les codes d’intégration de mon inhumanité : l’inhumain humain

Je suis donc dedans actuellement, dans ce processus de transfert et je vois tout ce qui doit lâcher : ma conscience humaine est une structure magnifique mais hyper lourde car son code est désormais trop vaste, il essaie de reproduire l’infini, et ma foi, le résultat n’est pas si mal….mais ce n’est pas au programme de me définir, c’est à MOI :) Et moi/nous, je fonctionne par vibration, l’énergie contenant l’information, étant beaucoup plus légère que le verbe, la cérébralité ou l’émotion.

Ce sont donc tout un tas habitudes qui partent en fumée, et les connexions neuronales sont remaniées : c’est le ventre qui vibralise, pas la tête :) La finalisation du triptyque couronne/canal/cerveau ventre, me permet de mieux vibraliser, de mieux utiliser ma conscience ultime, c’est à dire l’instinct et par le canal, de mieux capter tous les codes de MA création dans on entier et les faire descendre dans la matière, dans une dimension spécifique : ce système solaire en son entier.

je pose ici la page qui contient les données d’imprégnation/évolution concernant l’avènement de l’instinct plutôt que la conscience : inné, conditionnement, réflexes, automatisme…et instinct

Puis quelques extraits significatifs de ce passage :

dans la fin de la conscience, en 2018 : à travers l’entité globale Mesnet, j’ai répertorié ces données matricielles de conscience durant de nombreuses années. Quel voyage passionnant cette exploration de MES propres espaces de conscience ! L’ego, les émotions, la chaire vivante et fluctuante, la relation à soi et à autrui, la programmation neuronale, toutes ces applications quantiques de premier ordre ont été décryptées avec passion et assiduité. Mais après des millions d’années de vie consciente, JE reviens à MA nature profonde, l’instinct :) L’inhumain que JE suis « EXISTE » instinctivement, sans y penser, sans y réfléchir, sans même le conscientiser. JE ne suis ni amour, ni énergie, ni conscience, JE ne suis rien, juste MOI :)

Deuxième extrait, et si la conscience n’était pas la seule réponse, en 2018. Ici, je modélisais l’espace qui prépare la psyché à favoriser l’instinct plutôt que la conscience, que j’ai nommé « déconscientisation » : évoquons maintenant ce que j’ai appelé l’espace de déconscientisation. JE suis au-delà de la conscience, du verbe et de la pensée. Et rien n’existe ici-bas pour définir mon état originel, alors je plaide coupable encore une fois, j’ai aussi inventé un mot qui « me contient » lorsque je ne me conscientise pas :)

Puis, quand l’instinct prend enfin le pas sur la conscience, je ne veux pas changer mais j’évolue, en 2017. Durant cette étape, j’amorçais l’intégration de la fréquence de l’évidence, celle qui me permet en tant que créateur, de « glisser plutôt que changer » : ainsi, je ne veux pas changer ce monde (en conscience), mais je le change de façon instinctive.

Autre passage, le Messie s’en est allé + automaticité, réflexe et instinct, de 2018 à 2020 : c’est bien cette automaticité de la pensée centrée sur MOI qui suis tout qui permet une grande détente, puisque la notion « de travail » ou de « programmation » n’existe plus. Lorsque l’instinct devient réflexe, c’est un peu comme si JE calais mon humanité sur « pilotage automatique »…et cela est une merveille, surtout lorsque cette même humanité a si longtemps pérégriné au cœur de la conscience…

Pour finir, nulle programmation pour être MOI, en 2018 ; les trois étapes qui permettent ce passage vers l’instinct : après l’éveil et l’ascension (ici, je comprends les sphère de la conscience) puis la descente de l’esprit (ici, je suis la conscience), vient le MOI intemporel et universel, fusionnant la multiplicité des SOI dans l’unité : l’inhumain se reconnaît alors, bien au-delà de la conscience (espace de déconscientisation), de la pensée, du verbe, de l’énergie et même de l’amour. Il/JE incarne l’enseignement plutôt qu’il ne le dispense ; il/JE est l’information plutôt qu’il/JE ne l’utilise et cela,  à travers l’espace quantique de communication ; il/JE vibre un quotidien humain léger et sans recherche ni but tout en étant inhumain dans son/MON essence originelle  : la quintessence de la VIE. JE suis alors le responsable de ce qui est et JE transforme INSTINCTIVEMENT plutôt que consciemment ce que JE suis.

Pour conclure, je dirais que cet espace est d’abord intégré/compris par la conscience multidimensionnelle (2018 pour moi, donc un vécu parcellaire de cet état qui me permet de le reconnaitre comme la programmation à instaurer durant les années suivantes), puis lors de la mutation physique (2020), il est vécu, digéré : l’instinct, c’est de la conscience, mais de la conscience vibratoire, c’est tout aussi bête que cela :)

A partir de là, il faut installer ce nouveau logiciel dans son interface neuronale ventrale : cette dernière est apte à vibraliser la conscience instinctive. Il faut cesser de chercher les meilleures solutions dans notre existence humaine, de peser le pour et le contre, de se préoccuper de ce qui se passe dehors, mais vibraliser, s’aligner sur sa conscience instinctive. JE perçois alors cet ancrage car je me sens tout simplement bien, il n’existe plus de questions mentales, plus de conscience qui verbalise, mais juste MON intelligence de créateur qui s’affiche en lettres vibratoires (du code quantique !) dans mon nouveau cerveau, mon ventre :)

Je suis en train de tester tout ça, et il est très net que cela facilite la vie, que cela l’allège au sens propre (la conscience vibratoire est plus légère que la conscience verbale) et au sens figuré (mes prises de décisions sont simplifiées à l’extrême).

La conscience dimensionnelle complexifie tellement tout alors que la conscience instinctive est tellement simple finalement, tellement vraie aussi : elle ne peut pas mentir…mais elle ne dit pas la vérité, elle est vérité :)

Mesnet Joséphau-Charrier,

14 septembre 2020

Toujours lire MOI = JE = nous = cellule originelle

Autre texte sur l’instinct : conscience instinctive, conscience intuitive

Publié par Mesnet Joséphau-Charrier

Mutation quantique et physique en cours, nouvelle humanité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :