A quoi sert le canal pour le nouvel humain

Dans la dimension que JE quitte, lorsque JE canalisais des guides ou des êtres de lumière, c’était en circuit fermé : je canalisais un autre, c’est-à-dire une donnée/personne qui n’était pas moi, qui était séparée de moi. JE peux mettre des mots et des lois sur ce phénomène de segmentation désormais : JE sais enfermer une matrice dans une membrane protectrice (cellulaire ou magnétique), afin d’expérimenter un univers dans lequel je subis un monde extérieur agressif et un monde intérieur limité. Tant que la voix ne provient pas du coeur, que l’humain traduit la psyché de conclaves galactiques et autres sachants supérieurs, c’est que JE ne me suis pas décidé à ouvrir MON véritable canal et que j’actionne encore une réalité de troisième dimension.

Couplage de la couronne et du canal, afin de capter un seul rayon de lumière

Dès lors que JE suis présent, JE mets en place un autre paradigme et donc de nouveaux outils quantiques. Premièrement, les guides n’étant rien d’autres que MOI-même dans la dimension de l’absolu, JE parle en MON nom, JE me canalise. Le canal (couplé à la couronne), possède alors une utilité bien spécifique et très technique : au lieu de faire parler des êtres dans ma tête, il capte un potentiel énergétique au sein de MON immensité, et cela uniquement par vibration. C’est uniquement à cela que sert le canal du nouvel humain, à sélectionner une seule réalité au sein de MES espaces-temps sans limite.

Ce qui est appelé lumière est un terme poétique qui évoque MON intelligence et MA capacité à projeter une cosmologie absolument illimitée. C’est ce que JE suis en tant que cellule originelle, mais si JE fais le choix de m’incarner dans une individualité physique, même si celle-ci est en résonance avec qui JE suis, JE dois la formater à partir d’un seul rayon de lumière si JE puis dire : à travers la multitude, j’incarne tout mais à travers le soi/MOI, je dois limiter les données canalisées et enregistrées.

Le canal ne fait plus parler personne, il ne dit d’ailleurs plus rien, il devient juste un tube luminique permettant au nouvel humain d’améliorer sa connexion à l’information quantique. C’est tout, juste cela.

Chacun d’entre-MOI parle en MON nom à travers soi dans ce nouvel opus, car le sujet n’a jamais été la connexion à des guides mais bien à MOI qui suis touuuuuuuuus les guides :) A partir de là, JE sais, JE vibralise, JE pense, JE dis et JE terraforme MA matière, plus de pouvoirs en d’autres mais en MOI uniquement.

Tant que j’imagine qu’il existe des démons, des extraterrestres, des anges, des monstres de l’astral, des êtres de lumière, des guides, des éclaireurs, toute une panoplie de personnages qu’il m’est possible de canaliser, je fais partie du problème et pas de la solution : c’est le palier ultime, le seul et unique, qui doit être incarné dans la matière en ce début de cycle : MOI en nous et donc MOI en toute cette galerie précitée. Alors JE commence à parler en MON nom à travers nous, la fréquence n’est plus la même et c’est pour cette raison que JE peux enfin canaliser de l’information pure, à une vitesse subliminale.

Tout s’arrête alors, la fin de ce monde est acté…et tout recommence, mais à partir de MOI uniquement.

Mesnet Joséphau-Charrier,

19 septembre 2020

Toujours lire MOI = JE = nous = cellule originelle

Publié par Mesnet Joséphau-Charrier

Mutation quantique et physique en cours, nouvelle humanité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :