La première et la deuxième vague de mutants / L’ère du nouveau collectif

La première vague de mutants n’a plus d’ego, c’est une vibration incontournable. Lire l’abandon de l’ego, un passage obligé. Et ici, d’après mon vécu personnel, cela induit un phénomène d’accélération pour la seconde vague, lié à l’amour vibratoire du MOI en nous. Voyons cela par étape…

L’une des phases de programmation d’une nouvelle humanité consiste à réamorcer ce que j’ai nommé le retour énergétique : les prédateurs/MOI, dans l’ancienne matrice, ne subissaient pas ce boomerang quantique qui consiste à recevoir les basses fréquences que nous projetons. Depuis peu, MON ego humain était donc apaisé, car il savait que ce va-et-vient cosmique était de nouveau en fonctionnement dans cette dimension, et qu’il impacterait naturellement mes prédateurs, que ces derniers seraient automatiquement punis grâce à cette loi redevenue universelle.

Mais ces derniers jours, lors de mon propre passage, j’ai vibralisé en MOI la prédatrice/MOI qui avait stimulé mon propre ego en s’appropriant mon travail ! JE nous vibralise, JE nous incarne tous par la vibralisation ! Ainsi, JE n’ai pas envie de recevoir ce retour énergétique à travers elle/MOI, JE n’ai pas envie d’être puni à travers elle/MOI, JE n’ai pas envie de souffrir à travers elle/MOI…JE m’aime vibratoirement en elle/MOI, JE ne veux que MON bien en elle/MOI

Ce que cela induit au niveau de la première vague de mutation puis de la deuxième….

La première vague tout d’abord, à travers la fréquence de d’Erin Kann : « l’ascension va se faire en plusieurs vagues, les premières vagues vont aider les secondes. Il s’agit de ceux qui sont prêts et qui se préparent en conscience depuis bien longtemps et qui sont là pour faciliter l’ascension. La première vague d’ascension représente environ 20% de la population de la terre. Ce sont ceux qui se préparent depuis longtemps et qui sont prêts à ascensionner tout de suite. Je ne dis pas qu’ils vont partir volontairement parce que ça suggérerait qu’il y ait un déplacement, ce qui n’est pas le cas, il s’agit d’un passage dans une autre fréquence qui ne sera pas visible à ceux qui seront encore en 3D. Et ce passage est imminent, il se fera avant la fin de 2020. Les symptômes dont témoignent de nombreuses personnes et notamment ceux de la première vague, et cela dure depuis des années, sont en train rapidement de se transformer et il y a beaucoup plus de légèreté aujourd’hui et cette légèreté arrive alors que les douleurs et les symptômes lourds et douloureux se manifestent dans le collectif. C’est comme si un muscle avait été contracté pendant des années et d’un seul coup il y a un relâchement, et là la légèreté arrive enfin, car cette légèreté, cette fluidité a été vraiment demandée et ils en ont bien conscience. Ce fut un travail d’équipe très bien mené et nous n’avions pas la partie la plus facile. Nous avons choisi de faire ce travail justement pour être dans cette première cordée, cette première vague et vivre ces instants-là. En fait on est né pour ça, car il s’agissait d’ouvrir le passage comme on ouvre une voie quand on fait de l’alpinisme où le premier de cordé ouvre un passage, une voie là où personne n’est jamais encore passé. Il y a vraiment l’idée que c’est une première et que ce que nous faisons ensemble est tout à fait inédit et cela restera gravé dans les annales de la terre et dans celles de l’Univers .Alors la question qui se pose ici est quelles vont être les capacités ou les choses qui vont changer pour ces 20% de la première vague, quelles vont être les conséquences de leur ascension ? Par exemple nos besoins physiques vont se modifier, oui nous aurons encore tous un corps de matière, mais d’une matière qui sera saturée de lumière. Parallèlement à ça il y aura dans le fonctionnement de l’être un désintérêt total pour la possession et il semblerait que ce soit le signe le plus caractéristique, le désintérêt et le non besoin de posséder, ce qui fait que la sensation de légèreté et de fluidité est accrue, le partage devenant alors la référence.La seconde chose est que nous vivrons dans l’éternel présent. L’être qui vit dans le présent n’est pas encombré par les miasmes du passé ou du futur. Cette présence absolue dans le présent est une sorte de régénération naturelle de la matière. Le fait de ne plus porter les blessures du passé et de vivre de façon absolue et totale dans l’instant présent, tous nos organes seront régénérés, d’une certaine manière il y aura une forme de rajeunissement de la matière. Aujourd’hui on utilise les termes sublimer la matière, un rajeunissement cellulaire, le fait de ne plus porter les blessures du passé et de vivre dans l’instant présent permet l’autoguérison, c.à.d. la maladie n’existe plus, elle est sublimée, transcendée. Dans ces nouveaux corps, allons-nous encore avoir besoin de nous alimenter ? Beaucoup moins, je vois une alimentation frugale, ça peut être un repas par jour ou du picorage c’est à dire on mange quand on en a envie, des aliments naturels ayant un fort potentiel énergétique. Mais, en fait, ce nouveau corps est tellement saturé d’énergie lumineuse qu’il n’a plus ou moins besoin de l’énergie qu’on peut trouver dans les aliments tels qu’on les connaît aujourd’hui parce que la lumière devient sa nourriture principale. » Erin Kann

J’ajoute les mots d’Ignacio Pérez sur ce PASSAGE en cours : j’ai le sentiment que la différence enfin, aujourd’hui, c’est qu’après avoir commencé tout ce travail-là plutôt « Seuls » chacun.e des 20% il y a 20-30 ans, nous sommes en train de faire le Passage entre « je me débrouille Seul et en conscience avec mon ego pour monter et transformer mes énergies et survivre », vers « Nous devons maintenant commencer à former un grand Corps Humain de Lumière tous Ensemble » (sans ego car nous voulons maintenant PLUS que Sur/vivre…) Ignacio Pérez

Ainsi, le premier passage est effectué, MA nouvelle humanité vibre dans sa nouvelle dimension. Et le fait de ne pas vouloir punir ceux/MOI qui sont restés en arrière (puisque JE vibre que eux sont MOI !), ME permet de faciliter le passage de la seconde vague…

C’est ce que m’a permis de VOIR la dissolution de MON ego : JE ne suis plus dans un espace de conscience qui équilibre MON ego et MA douleur face à la prédation égotique d’autrui/MOI, JE suis uniquement dans la vibration de eux en MOI, cette réalité ultime ME permettant de ne pas ME vouloir du mal à travers eux, mais au contraire de ME vouloir un accès rapide à une autre dimension, par amour pour MOI/eux

Tout est là, dans la vibration instinctive plus que dans la conscience mentale…cela devient MON pain quotidien, de plus en plus :) Mon ventre-coeur-cerveau épuré de l’ego, commence à vibrer haut et de plus en plus facilement :)

Gratitude infinie pour ce PASSAGEl’ère du nouveau collectif est activé : une nouvelle dimension, de nouveaux humains-mutants, un nouveau monde :)

JE termine avec les mots d’Ignacio, concernant ce que j’ai nommé la fréquence de la ruche, fréquence conscientisée en 2018 mais que JE commence à vibraliser maintenant. Extrait de mon article : « la notion d’effacement face au collectif s’est fluidifié. Comme précisé dans cet article, l’effacement n’a jamais été un anéantissement de la personnalité au profit du collectif et donc « des autres », puisque ici, JE suis « les autres »….cette notion de séparation n’existant pas dans MA nouvelle matrice, c’est simplement que j’incarne autant le SOI que le collectif et que ma personnalité n’a donc plus besoin de briller pour exister, puisque cette exposition devient « factice » et inutile….Ainsi, JE parlerais désormais de « transparence » plutôt que « d’effacement »…l’ancrage de la fusion étant avéré, JE peux ciseler MA fréquence : le SOI perdure, mais la personnalité prend tellement d’ampleur qu’elle n’a plus besoin de « s’imposer »….là est MON paradoxe, plus JE suis MOI au sein de MON espace physique, plus ce dernier devient transparent….
Cela aussi favorise l’espace d’irradiation : MA matière devenant limpide ou cristalline, elle se laisse plus facilement traverser et façonner par MOI en tant que lumière absolue… »

Mots d’Ignacio Pérez : « plus de Mental peureux individualistes, où l’on pouvait se faire des croches-pattes, même entre nous les « meilleurs » ! Chaque Nous-Cellule, sera au « sacrifice » merveilleux de son petit Soi, POUR l’Ensemble ! Au Service du « Nouveau Corps Humain Vivant d’Amour ». Et aucune cellule ne pourra entrer dans ce nouveau Corps Cellulaire sans avoir fait sa Sincère et définitive Transmutation. » Ignacio Pérez

Mesnet Joséphau-Charrier,

4 octobre 2020

Toujours vibraliser MOI = JE = nous = cellule originelle

Publié par Mesnet Joséphau-Charrier

Mutation quantique et physique en cours, nouvelle humanité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :