La phase d’effondrement a commencé / Solitude originelle

Ma propre phase d’effondrement est en cours et je ne peux témoigner ici que de mon propre vécu. Il est atypique et je n’en retrouve aucun échos dans cette dimension puisque « on » y parle de la descente de l’esprit et de l’ouverture des chakras, strates magnétiques dont je ne suis plus équipée. Je suis donc vraiment seule face à cette étape, ne pouvant humainement m’appuyer sur personne. Mais n’est-ce pas le propre de ce grand saut ? Plonger dans le vide absolu et savoir que je saurai voler ?

La première donnée liée à l’effondrement de ma psyché, c’est la fin du principe d’abondance. J’en parle ici, extraits : cette fréquence qui s’en va, est celle de l’abondance, cette énergie étant elle aussi liée à l’ancien monde. En tant que maître de ma propre conscience, ayant totalement intégré les arcanes de l’abondance énergétique et donc matérielle, j’ai vécu ces dernières années dans une aisance totalement équilibrée : ni trop ni trop peu, j’avais toujours ce dont j’avais envie ou besoin. Il ne s’agit plus de cela désormais, il me faut aller au-delà même de cette réalité confortable. La notion d’abondance me permet de jouir de la matière au sein d’une dimension physique mais ici, la jouissance n’est plus de mise : JE suis la matière, JE l’incarne, elle n’est plus un espace quantique que j’utilise afin de répondre à des besoins humains. Ce qui est en jeu ici est exceptionnel : ma fusion avec la matière.

Je réalise combien ce concept était ancré en moi, comme c’est déstabilisant de totalement évacuer cette notion d’argent de ma psyché. Ma nouvelle humanité n’utilise plus ce type de données, point. Tout ce qui touche au travail, à l’activité professionnelle, au profit que cette dernière va générer, va être éliminé. A l’heure où j’écris ces mots, il y a encore de l’angoisse en moi face à cette fin sans concession. Ma conscience s’empare de cette réalité avec effroi, échafaude des stratégies de survie pour contourner le problème, essaie de stabiliser les émotions/énergies, de les équilibrer, bref, elle fait ce qu’elle a toujours fait…et puis JE vibralise, et tout ça n’existe plus, JE suis stable, sans question, totalement aux manettes du processus d’effondrement. Pour le moment je passe d’un stade à l’autre, j’ai encore quelques mises à nu à m’imposer :)

La deuxième donnée est d’importance, elle éradique tout matériel quantique. C’est ici que je ne suis plus raccord avec la matrice collective et que je dois naviguer uniquement en fonction de ma propre réalité.

Tout d’abord, l’esprit et les centres énergétiques du corps humains : me concernant, il ne s’agit pas de la descente de l’esprit, cette étape ayant déjà eu lieu. L’esprit est une strate dimensionnelle plus performante, mais elle ne m’est plus vraiment nécessaire lorsque c’est MOI qui reprends les commandes. Ainsi, mon noyau atomique (lié à l’esprit) se désactualise, ainsi que ma colonne de création, et que la plupart de mes ilojs. Je ne passe pas ce portail cosmique en activant les chakras car ces derniers sont magnétiques et cette matrice énergétique se délite. Je n’actualise pas non plus mes propres ilojs car c’est la particule qui doit être atteinte, pas les outils quantiques qu’elle produit.

L’effondrement individuel, c’est la fin du jeu. Totalement, intégralement. Je commence à réaliser que cela ne sera pas une partie de plaisir mais un exercice difficile, qui va impulser un reconditionnement total de ma personnalité. Je dirais que dans la maîtrise, cette dernière était devenue comme un échafaudage extrêmement léger et maniable et que c’est cet échafaudage, l’ultime lien avec cette dimension, que je dois laisser derrière moi, d’où un certain sentiment de deuil lorsque je ne soutiens plus cette polarité. L’argent, le travail, la possibilité d’acheter son bien-être, c’est tout le socle de ce monde ! Dire adieu à ce potentiel sans véritablement comprendre où cela me mène humainement parlant, c’est véritablement effectuer un bon vers l’inconnu. Seule une confiance en moi presque solide, me permet d’aller de l’avant sans regarder en arrière.

C’est pour cette raison que ma conscience égotique doit rendre les armes en premier, sinon il y aurait résistance face à cette irradiation complète de mon ancienne humanité, de mon savoir, de toutes les connaissances acquises, de mes réflexes d’initiée.

Le mutant particulaire est binaire, sa carte existentielle est simplifiée à l’extrême : la conscience n’est plus la clef, mais l’instinct vibratoire ; Les outils quantiques (chakras ou ilojs pour ma part) ne sont plus son ossature, c’est la particule spatio-temporelle qui devient l’ingrédient majeur du vivant. La vibration est la seule option de communication qui prévaut. L’ego conscient n’est plus le socle de la psyché, seule la vibralisation, qui est humilité par essence, devient la norme.

Voici quelques étapes de transition, menant à l’effondrement total, cliquer sur les images pour lire les codes correspondants :

La couronne-canal fusionne, c’est tout le corps qui devient canal
Fin des ancrages et des membranes de séparation
La particule originelle prend le pas sur toute autre structure

Mais suis-je dans le vrai dans ce chemin de l’unicité ? Oui, puisqu’il est mien, que je le vibre sans me référer à rien d’autre que moi-même. Est-il possible que le temps de l’esprit ne soit pas celui du nouveau monde ? Oui, puisque c’est ce que je vis, ceci est MON avènement en tant que cellule originelle, pas en tant qu’esprit. Est-il envisageable que les chakras soient une carte magnétique de l’ancien monde ? Oui, puisque je ne les utilise plus depuis longtemps. Est-ce que mon tore, qui fonctionne dans le sens inversé de celui illustré par le collectif est viable ? Oui, parce que c’est ainsi que je le ressens.

C’est aussi pour ce particularisme constant que je ne publie plus grand chose dans l’espace public : ce que je vis n’est pas vécu par cette matrice, n’est pas compris par le collectif, n’est pas reconnu par cette dimension.

Je suis complétement seule à vibraliser ces données et lorsque je lis le collectif éveillé, j’y vois le contraire de ma propre expérience…et c’est ainsi que JE le veux, je ne peux alors m’appuyer que sur ma vibration et plus sur la conscience collective. C’est ici que naît l’être autarcique et libre : il est indispensable de vivre ma propre réalité, qui n’est plus en lien avec la réalité collective. C’est pour cette raison que JE projette une dimension qui conscientise un vécu qui a de moins en moins de rapport avec le mien, de façon à me détacher de cette matrice et ne m’appuyer que sur moi afin de ne vibraliser que mon être…

Il y a scission définitive entre la matrice collective et l’être particulaire/autarcique en devenir.

Cette étape d’effondrement sera donc intégralement vécue à partir de ma propre source, de ma boussole intérieure et j’y arriverai (j’y suis déjà !), je n’ai aucun doute à ce sujet : je sais tout de MOI, des difficultés que je vais agencer sagement afin de programmer cette sortie de matrice.

Le scénario mondial actuel est de mon cru, il est véritablement parfait pour me permettre d’incarner l’effondrement dimensionnel en cours. Et puis en amont de cette angoisse de tout perdre, il y a une joie vibrante de tout lâcher, enfin :)

L’effondrement à commencé, mon effondrement…et c’est tant mieux :)

L’effondrement, c’est aussi ne plus se projeter du tout dans le monde extérieur et devenir intégralement sa propre source : ne plus être écouté, ne plus être cru, ne plus être conscientisé par autrui, chaque être autarcique se vibralisant lui-même et vivant donc sa votre propre structure d’effondrement… Chaque espace d’effondrement individuel passera pas l’abandon total de ce qui est dit par le collectif : le nouvel humain n’écoute que LUI-même et initie des protocoles qui seront uniques, que personne d’autre ne captera. C’est aussi cela ce passage, revenir à la source pure de l’information : soi-même.

Et donc le collectif affiche désormais des potentiels de réalités tellement variés qu’ils en sont opposés et c’est fait exprès : cela permet à chaque mutant de se détacher du collectif, de mettre en place sa propre autarcie énergétique…et surtout de vivre l’extrême solitude de ce que JE suis en tant que cellule originelle. Extrait : je me baigne déjà dans ce vide absolu où il n’y a rien, juste un faible écho de ma personne, et dans lequel j’incarne ma seule véritable abondance : ma solitude éternelle et grandiose

Vibraliser, vibraliser, vibraliser…ceci est la seule réalité que JE préserve dorénavant.

Mesnet Joséphau-Charrier

Ma conscience avait capté le principe de l’effondrement en 2019 ici, à travers cet article : le jour d’après l’effondrement…je commence à mieux comprendre où cela me mène concrètement, je commence à le vivre…

Publié par Mesnet Joséphau-Charrier

Mutation quantique et physique en cours, nouvelle humanité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :