De la vision consciente créée à la visualisation vibratoire créatrice

Je ne suis qu’au tout début du processus de mutation, je découvre donc mes nouvelles perspectives avec curiosité et sans toujours bien comprendre de quoi il retourne.

Dans cet article, yeux-vision, j’évoque certaines de mes capacités visuelles, ces dernières ayant évolué avec le temps. Extrait : je sais que la mutation en cours va m’ouvrir des pistes inimaginables, je ne contrains rien pour le moment, car il est évident que mon ancienne capacité à déterminer une forme grâce à mes yeux, est dépassée. Pourquoi dépassée ? Parce que tout devient vibratoire plus que physique. Mon langage change, mon corps atomique commence sa mutation, je n’ai plus qu’à me laisser aller dans ce flux, sans le comprendre puisque JE suis ce flux.

Voilà, je deviens vibratoire…je vais donc relater une expérience assez particulière, vécue en connexion avec un arbre/MOI, en pleine forêt : je me suis adossée contre son tronc, et j’ai vibralisé…je veux dire par là que je me suis littéralement installée dans mon ventre-cerveau-coeur, et j’ai cessé de penser. Et dans cet espace vide, j’ai commencé à visualiser des particules en mouvement. Rien à voir avec les particules adamandines que je voyais auparavant, même les yeux ouverts…c’était une pluie de particules, qui semblait s’engouffrer en MOI/nous par le haut…un nuage vraiment compact de particules mouvantes…le tout n’avait pas de forme, c’était juste un flux qui descendait en MOI/nous, comme si nous étions un entonnoir…Et puis j’ai pensé –tore-, et aussitôt, le mouvement a pris un cheminement torique, me traversant par le dos puis le ventre, l’arbre instituant le même mouvement…j’ai essayé de conscientiser le processus et tout s’est arrêté immédiatement…

Note 1 : lorsque je dis « j’ai pensé tore », je précise que la pensée est venue après…en tant que cellule originelle, j’ai activé le tore (je l’ai vibralisé) et ensuite, mon humanité à capté ce mot dans sa psyché. Ce n’est donc pas la pensée humaine qui a généré le tore mais bien MOI. C’est important à comprendre car ici, il ne s’agit absolument pas d’une pensée créatrice…cette dernière ne fait que valider ce que j’ai déjà créé en amont…

Note 2 : la pluie de particule était visualisée, pas « vue » et ma visualisation n’était pas à son maximum…« l’image » de cette nouvelle réalité était comme amoindrie, fade, limitée…et fragile…

Notre 3 : fragile parce que mon ancien protocole psychique se tourne aussitôt vers la conscience et la pensée qui va avec. Mais dès que j’essaie de verbaliser la vibralisation, je cesse de vibraliser…cela demande un entrainement de ne plus être « en conscience » mais « en vibration » uniquement…cela me prendra du temps…mais j’ai l’éternité devant moi :)

Sois je conscientise et je vois, soit JE vibralise et JE visualise…tout est là, mes nouvelles fonctionnalités de mutante sont totalement différentes et s’appuient sur de nouvelles zones réflexes…

Note 4 : dans le programme dit spirituel, il est souvent fait mention de la visualisation consciente. Je n’ai jamais pratiqué, je comprends mieux pourquoi aujourd’hui : la visualisation est un outil lié à l’humain vibratoire, pas à l’humain conscient. Une visualisation consciente, c’est utiliser la pensée comme sphère de création…et cela fonctionne à minima dans une dimension de séparation, mais à minima seulement. La conscience, la pensée, le verbe et la visualisation sont créateur d’une réalité dimensionnelle tronquée, ils actionnent une matrice en circuit fermé, en-membranée magnétiquement. Alors que l’humain qui vibralise, le fait à partir de MOI en tant que cellule originelle, il n’a aucune limite puisqu’il s’appuie avant tout sur la matière particulaire plutôt que l’atome ou la cellule. Visualiser en conscience maintient en place la dimension de séparation, vibraliser génère une visualisation illimitée.

La visualisation est intérieure alors que la vision est extérieure. La visualisation est vibratoire alors que la vision est consciente. La visualisation est créatrice alors que la vision est l’une de mes créations. La visualisation manipule la particule alors que la vision en est la conséquence. La visualisation est en amont de toute création, la vision découle de cette source. La visualisation est illimitée et individuelle, la vision est limitée et collective. La visualisation est en dehors du temps et de l’espace, la vision se stabilise dans un seul espace-temps. La visualisation est une fusion avec tout ce qui vibre (l’arbre et moi sont MOI) alors que la vision nous sépare les uns des autres.

Je suis en joie d’expérimenter ces nouvelles options en mon humanité. C’est encore balbutiant et inachevé, ma visualisation est précaire et ne tient pas dans le temps, mais peu importe, je sais ou je vais, vers quoi je me dirige :)

Cela me demande de parcourir ces espaces d’initiation complétement seule. Je ne parle plus de ces processus à personne…vibraliser me demande pour l’instant d’être en lien avec la nature ou les animaux, pas des humains. C’est plus facile car le vivant vibralise naturellement alors que les humains passent par la conscience verbale…et pour l’instant, je n’arrive pas à contourner cela, dès que je suis en compagnie, je ne vibralise plus…je discute :)

Voilà…donc ma mutation passe par la visualisation plutôt que la vision améliorée…tout comme pour le verbe, je perçois que les circuits ne sont plus les mêmes puisque le cerveau-tête et donc les yeux, ne sont plus mes outils primordiaux…je vais donc voir à terme comment mon nouveau ventre-cerveau-coeur, génère une visualisation créatrice plus pérenne…

Comment cette nouvelle option de visualisation s’opère t-elle ? Pas par la pensée…la pensée créatrice (ou positive) qui agrégeait de l’atome grâce au magnétisme de cette dimension, c’est terminé. Se visualiser comme ceci ou comme cela à partir d’un espace de conscience, ce n’est plus le sujet.

Donc, c’est MOI qui vibralise en tant que cellule originelle, ce n’est pas la conscience qui essaie d’imiter le principe de la vibralisation à partir de la pensée. Ici, il n’y a ni pensée, ni conscience, ni verbe, juste de la vibration pure, là, dans mon cerveau-ventre-coeur…la particule, créatrice de formes, se met en mouvement à partir de ma vibralisation ventrale/neuronale. Et de là, jaillit la visualisation, elle provient de cette source…ensuite, je la mets en mots, en pensée et en verbe…et le truc au début, c’est de ne pas essayer de la conscientiser, la conscience (et donc la pensée) doit venir naturellement…si je force et que j’essaie absolument de décrire la visualisation qui provient de ma vibration, tout s’arrête…l’ancienne personnalité apprend donc à tout lâcher…c’est un exercice qui demande de laisser derrière soi tous les réflexes et conditionnements psychique de son ancienne humanité…

Mesnet Joséphau-Charrier

Publié par Mesnet Joséphau-Charrier

Mutation quantique et physique en cours, nouvelle humanité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :