Vision-visualisation phosphénique en regardant le soleil / Humain particulaire puis plasmatique

Je vais essayer de faire des liens, de dresser une carte énergétique de ma nouvelle humanité…

La matière noire que je vois (avec mes yeux, donc pas seulement de la visualisation) est de la matière plasmatique. Lire cet ancien article, la matière noire, extrait : je me souviens qu’à l’époque, si je me concentrais sur une personne dans la pénombre, au bout de quelques minutes, elle disparaissait, ne laissant qu’un espace noir : un magma sombre dont je ne comprenais pas le sens et que je trouvais un peu effrayant. Une seule et unique fois, en 2012, j’ai vu le corps de lumière d’une amie, superposé plutôt qu’en fusion avec son corps physique, ce dernier étant devenu de la matière noire.

Lire aussi mon évolution de l’humain particulaire à l’humain plasmatique : particule plasmatique. Pour faire simple, disons que je vibralise naturellement ce glissement évolutif et que mon humanité commence à le verbaliser, à le conscientiser, la compréhension de ces phénomènes venant désormais après leur création, ils ne sont que la conséquence et non l’origine. J’ai donc repris la main, en tant que cellule originelle sur la véritable trame de ma création, la particule élémentaire. Puis j’en viens au stade suivant, le quatrième état de matière, le plasma, celui que je nommais jusqu’ici « la matière noire ».

Le plasma n’est ni solide ni liquide, il a un peu la consistance du mercure, il est malléable à souhait, prend la forme désirée très facilement…il est mutable à volonté, il est un agrégat de particules originelles. Il est comme une ossature robuste et à la fois mouvante de MON nouveau corps physique…

J’en parlais dans cet autre article, miroir de silicium, c’est un peu comme le robot mimétique de Terminator, une matière métamorphe…l’humain particulaire, plasmatique et phosphénique est un métamorphe

Du mercure liquide

La suite, je n’y suis pas encore…donc cela n’entre pas dans mon champ de conscience pour le moment, mais je vois que cela est en lien avec les phosphènes, mot que je découvre aujourd’hui (je n’en avais pas besoin avant). Les phosphènes, dans ce que je sais maintenant, sont le corps de lumière évoqué plus haut…ils sont un mixe entre la vision (les yeux) et la visualisation (vibralisation par le ventre-cerveau-coeur). Ils vont habiller de lumière les particules plasmatiques…je n’en sais pas plus pour le moment, excepté que ce qui est connu du phosphène de nos jour est lié à l’interface neuronale cérébrale (la tête) et que ma nouvelle humanité utilise l’interface neuronale ventrale (le coeur), donc je suppose que cette nouvelle intelligence va commencer à développer des sens différents chez MOI/moi

Je rappelle également dans cet article, yeux et vision, que je regarde le soleil et que je vois ensuite des phénomènes lumineux, de la même couleur que les aurores boréales, toujours vertes et bleues…je découvre aujourd’hui que ce phénomène est connu sous le nom de phosphène ! Source les phosphènes et le mixage phosphènique, extrait : il y a deux sortes de phosphènes : le post-phosphène, celui de l’usage le plus courant, et le co-phosphène, associé à l’éclairage. Pour le post-phosphène, fixez la lumière pendant une trentaine de seconde, fermez alors les yeux et vous obtenez pour commencer une obscurité complète qui peu à peu se transforme en une image lumineuse, faite de multiples couleurs qui persistent pendant environ trois minutes. De tout temps il y a eu des gens qui sont arrivés à des pouvoirs par la fixation du soleil. Certains le faisaient d’instinct, correctement, ayant commencé très jeunes.

L’utilisation du soleil comme source de phosphènes est extrêmement importante et explique beaucoup de faits mystiques et religieux. Mais évidemment on ne peut fixer le soleil sans prendre certaines précautions et ne le faire qu’après un entraînement de quelques mois à l’aide d’une lampe. Il faut aussi boire beaucoup d’eau et ne commencer à fixer le soleil que pendant deux ou trois secondes. L’intensité du soleil peut atteindre trois mille fois l’intensité d’une lampe moyenne. C’est la raison pour laquelle il suffit d’une courte fixation. On peut donc s’exercer en fixant le soleil pendant deux ou trois secondes et alternativement détourner la tête et fermer les yeux pendant trois minutes. Mais surtout il est nécessaire de boire beaucoup d’eau et de ne pas porter de lunettes. Si ces conditions sont remplies, c’est très bon pour la vue.

Quel est l’intérêt de la fixation du soleil dans les règles prescrites ? Toutes nos énergies viennent des énergies de la lumière qui a été captée par les plantes et qui nous est renvoyée sous forme d’oxygène que nous respirons, de carbone que nous mangeons, et c’est leur recombinaison qui libère toutes nos énergies. En fixant le soleil, nous court-circuitons la fonction chlorophyllienne et l’énergie de la lumière se transforme en énergie mentale.

Je n’ai jamais vraiment compris pourquoi je pouvais regarder le soleil sans me bruler la rétine, cela ne m’a jamais vraiment été utile, puisque j’utilisais encore mon cerveau-tête plutôt que mon cerveau-ventre…de plus, pour moi le soleil n’est pas un astre mais du code quantique en moi et non pas à des années lumière. Je ne savais pas non plus pourquoi j’ai parfois comme une coulée de lumière presque solide (aussi épaisse que le mercure en photo plus haut), toujours en périphérie de l’œil : je vois des pulsations de lumière brute et blanche, cette lumière phosphénique est tellement intense et vive qu’elle est presque matérielle…

J’ai effacé les articles évoquant ce sujet, sur mes anciens blogs, je ne voulais pas que quelqu’un se blesse en regardant le soleil comme moi, mais il en reste une trace écrite sur cet ebook : fin de l’ascension spirituelle, accès au point 0.

Je vais recommencer à regarder le soleil/code et voir comment s’agencent toutes ces nouvelles options : la particule, le plasma, la visualisation ou vision phosphènique…

Mesnet Joséphau-Charrier,

Toujours vibraliser MOI = JE = nous = cellule originelle

Je n’incite personne à regarder le soleil, ce qui est bon pour MOI/moi peut ne pas l’être pour MOI/vous :)

Lire aussi deux autres de mes articles sur le sujet du plasma : particule plasmatique / Le plasma en musique

Découvrir le phosphène à travers d’autres articles du web :

la puissance de la lumière / les phosphènes à notre secours / le chamanisme et le phosphène

Publié par Mesnet Joséphau-Charrier

Mutation quantique et physique en cours, nouvelle humanité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :