Sensations : humains « d’avant » (esprit) – « mutants maintenant »(double) / sensation alimentaire / sensation temporelle

La sensation peut être physique mais aussi émotionnelle. « Avant », elle générait automatiquement une réaction qui variait sur une échelle de « bien/mal », « joie/tristesse », « amour/haine », « rejet/attirance », « plaisir/souffrance », etc, etc…ces pôles « attraction/répulsion » étaient conscientisés, pensés, verbalisés et toute notre existence humaine consistait à pérenniser les « bonnes sensations » et éradiquer les « mauvaises »

Nous avions des capteurs physiques permettant de multiplier nos sensations physiques et psychiques. Entendre, voir, toucher, sentir, goûter, tout un monde extérieur à définir ! Sur le chemin spirituel, nous avons intégré le sens énergétique, nous avons su capter ces flux éthériques et ainsi, affiner notre 6ème sens, lié à l’intuition…nous avons donc commencé à remplacer la conscience énergétique par l’instinct vibratoire

Définition : le terme de « sens » est en effet synonyme de « mode de perception ». Or, si notre vue, notre ouïe, notre odorat, notre goût et notre toucher sont bien cinq portes ouvertes sur le réel, elles sont loin d’être les seules ressources physiologiques qui permettent à l’être humain de ressentir le monde…

Me concernant, ayant plus vécu en esprit sur cette terre, cela fait peu de temps que je ressens mon corps physique. Ma conscience était toujours virulente, mais mon enveloppe de chair avait peu d’importance. Rien à voir ici avec un « ancrage à la terre » défectueux, c’est simplement qu’en tant qu’esprit, je projettais une identité âmique mais que moi l’esprit, je restais en dehors. Je vivais mes karmas en tant que programmateur de conscience et observateur du vécu. Dans ce texte, j’évoque mon corps comme un continent perdu (et retrouvé !) dont je prends enfin possession…

Sensation alimentaire : en tant que mutante, je vais donc mieux ressentir mon corps et non le contraire ! Mais surtout, je vais être en amont du ressenti…pour prendre un exemple, « avant », il y avait sensation de faim, puis traduction consciente du fait que je devais manger. Ce programme était prédéfini, automatique, j’obéissais à mes sens, excepté lorsque je modulais mes espaces de conscience (et donc la réponse à la sensation de faim)…j’ai beaucoup écrit sur mon protocole d’ingestion de la matière, que j’ai nommé alimentation luminique.

Mais désormais, dans la vibration, il n’y a aucune sensation de faim…et donc, à partir de cette vibration, je/JE peux vibraliser la faim, ou pas ; vibraliser une réponse à cette faim, ou pas ; vibraliser le fait de manger ou pas…

Sensation temporelle : j’ai revisité la sensation du temps de l’ancienne matrice, pour VOIR comment le temps était ressenti par les sens, lesquels et comment j’allumais mes capteurs sensoriel temporel…
C’était désagréable car sous « pressions »la sensation temporel est comme contracté en permanence puisque c’est un temps dimensionnel
Ressentir le temps pour le nouvel humain, ne passe plus par ces canaux limités mais c’est un flux particulaire très doux et éternel.

Dans ce nouveau cycle, j’initie les sensations, je ne les subis plus…c’est aussi dans cet espace que je VOIS la différence entre conscience (qui n’est qu’une copie/programme quantique de la « vib ») et la vibration originelle…

Mes 5 sens et d’autres à venir :

  • ma vue est déjà différente puisque je peux regarder le soleil car il n’y a pas de soleil à regarder, c’est d’abord ça qui est vécu, et ensuite, regarder un code/image qui apparait sous la forme d’un soleil, cela n’est plus un problème…voir le dossier sur la vision. JE/je vais donc pouvoir modifier ce que je vois, le décor dans lequel je vis puisque j’ai désormais accès au code. Le sens de la vision va vraiment être différent pour les nouveaux humains, puisque nous allons accéder à ce qu’il y a « derrière » le décors, c’est-à-dire MOI en tant que cellule originelle.
  • Le son en fait n’existe pas, nous n’entendons que lorsque JE suis présent dans une interface de réalité. Nous allons donc entendre différemment, beaucoup plus à partir de la vibration que de la conscience…
  • le toucher…alors là aussi, ça va s’amplifier ! Puisque ce n’est plus le temps de l’esprit en dehors de sa propre incarnation âmique : nous devenons ce corps !…je ressens de plus en plus mon corps, sans qu’il y ait sollicitation ou ancrage…et lorsque je « touche » ou que je suis « touchée », les sensations sont désormais beaucoup plus fortes…la vibration d’amour est un amplificateur de sensations « sensuelles » (et pas forcément dans le sens sexuel)…
  • Et il y en aura d’autres…d’autres sens, d’autres sensations…notre mutation va s’épanouir à travers le ressenti puisque la particule devient « le premier sens »lire, un seul sens pour le mutant humain : le corps particulaire en son entier

Mesnet Joséphau-Charrier,

toujours vibraliser MOI = JE = nous = cellule originelle

Publié par Mesnet Joséphau-Charrier

Mutation quantique et physique en cours, nouvelle humanité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :