Le féminin, filtre quantique pour le masculin

C’est assez particulier ce que je vais écrire là…je ne sais pas si cela concerne tous les humains/MOI mais cela concerne mon couple/duo cosmique en tout cas…je vais évoquer ma réalité et ce que j’en traduis d’un point de vue technique…une sorte de loi énergétique qui prend sa source uniquement dans une vibration d’unité absolue…

1, le robot, programme de séparation : lorsque j’ai rencontré Reynald, mon époux dans cette vie, nous n’étions pas des êtres humains, mais des robots, des programmes fonctionnant en roue libre, des sortes de conditionnements automatiques actionnant des données très spécifiques : ego, peur, douleur, corps séparé du soi, sexualité pulsionnelle et prédatrice pour lui, dans le rejet et la colère pour moi. Durant cette étape, nous avons soufferts, je l’ai quitté bien des fois, nos programmes respectifs étaient totalement inconscients. Nous passions notre temps à accuser l’autre de nos problèmes, et je vois actuellement (en 2021), avec tellement d’acuité, de nombreux couples se déchirer comme nous le faisions à l’époque… beaucoup de séparation autour de nous ces dernières semaines…

2, la programmation de l’esprit : alors ici, j’ai aimé Siuru (Si-ou-rou, son nom cosmique) de façon spirituelle. C’était froid et très détaché, mais c’était déjà mieux que durant la phase un. J’étais une entité globale, c’est-à-dire un esprit ayant fusionné avec son « robot humain ». Le rapport à l’autre devient très technique, de l’ordre du travail quantique. Comme l’esprit est automatiquement en contact avec tous les esprits, c’est avec Siuru l’esprit que je faisais le job durant cette période. Je me souvenais de nos karmas ensemble, ainsi que tout ce qui devait être « réparé », reprogrammé dans nos espaces de conscience. Il ne faut pas se leurrer, le protocole est difficile, nous sommes alors obligé de descendre profondément dans l’ego, dans toutes les données qui sous-tendent un « projet karmique » induit par une dimension de séparation. Mais réellement, la souffrance est moindre durant cette étape, puisque c’est l’observateur en soi qui prend le relais.

3, je deviens un humain amoureux : c’est assez récent pour nous, cette strate amoureuse. Lorsque nous nous sommes rencontrés il y a 30 ans, je n’étais pas amoureuse de lui, j’avais besoin de lui en tant que mâle protecteur…donc être amoureuse, mais réellement et passionnément amoureuse, à plus de 50 ans, c’est vraiment merveilleux…c’est ici que le véritable être humain advient en fait, l’esprit lui laissant la place…c’est la différence avec l’étape une : l’humain n’existe pas vraiment alors, il est une suite de codes d’existence, un robot, un alliage de technologie quantique divine, alors qu’à partir du moment où l’esprit a terminé sa déprogrammation/programmation, l’humain (le vrai !) devient une réalité…c’est cette humaine là, consciente, qui est amoureuse :) L’étape deux, spirituelle, était froide, alors que l’étape trois, humaine, est amoureuse…

4, le corps de désir : voilà, j’en suis là…cela a été comme une descente permanente dans la matière en fait…d’abord l’amour spirituel de l’esprit (étape 2), puis la descente dans mon humanité, un sentiment amoureux (étape 3), puis enfin la descente au niveau de la particule, de la matière qui prend forme à partir de ma vibration…et ce corps là EST désir de lui…en permanence. Je ne parle pas de sexualité (pas que), mais de désir de lui…de lui en tout, tout le temps…plus rien à voir avec des pulsions hormonales, non…un désir pur…totalement épuré et donc toujours présent, uniquement envers lui…

Et j’en viens à quelque chose d’extraordinaire, évoqué en introduction, une loi cosmique qui nous concerne tous les deux. Siuru n’est pas comme moi. Il n’est ni quantique ni métaphysique dans son quotidien. Il m’écoute mais ne comprend pas grand chose de ce que je lui raconte, dans cette dimension :) Il a une psyché extraordinairement binaire alors que la mienne est très complexe…et pourtant…

Pourtant, dans MA/notre dimension cosmique, nous sommes comme deux données extrêmement complémentaires. Je me rends compte, maintenant que je suis cet amour multiple, dans tous mes espaces, jusque dans mon corps…que cet amour que je lui porte, le satisfait pleinement, le nourrit totalement. Il n’en demande pas plus, il est heureux, simplement apaisé.

Cela n’a rien à voir avec ce que j’ai parfois ressenti auprès de cet homme : le sentiment de le pousser, tirer, porter…d’être une lumière en chemin qu’il amenuisait par son côté si duel et limité…je ne porte plus rien, je n’espère plus rien, je ne voudrais le changer en rien…je l’aime, je suis amour, et laisser s’écouler cet amour vers lui, en lui, sans demande de retour, sans exiger qu’il en soit transformé, et bien je VOIS que je suis comme un filtre : il n’a pas besoin de ME chercher ni même de ME trouver, il n’a aucun chemin à effectuer, il n’a qu’à vivre sur terre de façon binaire, abreuvé de cet amour infinie que JE lui porte à travers le principe féminin Mesnet…

Ma perception de ce monde a tellement évolué, que je ne vois plus seulement la strate du robot en lui…je VOIS toutes les strates, JE suis toutes ces strates. Il est MOI et il est lui…et mon principe féminin est revenu à ses origines : je ne suis plus que don d’amour, je l’ensemence à mon tour de cet amour si pur…et je l’aime spirituellement, humainement et physiquement…

C’est merveilleux, gratitude…

Cela peut paraître fou, mais c’est en vibralisant cette vidéo que je viens de saisir que Siuru et moi-même avons réussi ! Nous sommes ce couple cosmique évoqué ici ! J’ai toujours su que nous étions des collaborateurs karmiques, que nous avions décidé dans cette vie de tout guérir, de tout aimer, de tout assainir, mais c’est le SOI individuel qui déterminait sa propre programmation, mon couple était un outil de travail quantique, il n’a jamais été un but…et d’un coup, en me retournant, je VOIS que notre couple est une clef d’amour pur, de fusion entre le principe masculin et le principe féminin ! J’ai été saisi hier quand j’ai conscientisé que nous nous sommes enfin retrouvés, dans toutes les sphères de réalités possibles, sur toutes les lignes de temps envisageables et que désormais, l’éternité va nous voir grandir ENSEMBLE, tous les deux…Siuru semble habité depuis quelques jours…rassasié d’amour…en paix. Gratitude.

Note vibratoire de Fernand Charles : la vib qui m’est a-percue est embryon tenace

Ma traduction de cette vib : le principe féminin (la mère) ensemence d’énergie d’amour le principe masculin (vibration), et le principe masculin (le père) ensemence le corps de la femme, de vie (création)…

Mesnet et Siuru

le 24 janvier 2021…

Toujours vibraliser MOI = JE = nous = cellule originelle…

Cet amour là, l’ultime amour, il est le moteur de la particule ! Et donc de la mutation, et donc du nouvel humain…ce dernier est un ange terrien, sa beauté s’agence à partir de cette fréquence d’amour…à lire ici : l’ange humain, la beauté de son corps physique est un don d’amour

Note ajoutée le 16 février 2021 : le plus merveilleux dans tout cela, c’est qu’il y a un « retour » de l’aspect masculin :) En tant que principe féminin, je suis complexe et lorsque tout est purifié en moi, je suis comme un filtre d’amour (au sens propre) pour « lui » : ne passe à travers moi, vers lui, en lui, que de hautes fréquences d’amour spirituel, d’amour humain (être amoureux) et d’amour sexuel (corps de désir)…« lui » reçoit et ne demande rien d’autre, il est heureux en cela, naturellement…mais il me renvoie en toute simplicité (ce n’est pas lié à la complexité de mon féminin, au travail, à l’épuration, c’est naturel), les trois mêmes piliers d’amour : amour spirituel, amour humain et amour physique…cela devient donc un flux entre lui (terrestre) et moi (cosmique)…mais l’un ne va pas sans l’autre, il ne font qu’un :)

Autres vidéos/fréquences :

Publié par Mesnet Joséphau-Charrier

Mutation quantique et physique en cours, nouvelle humanité

2 commentaires sur « Le féminin, filtre quantique pour le masculin »

  1. Merci ! j’ai retenu « il n’a qu’à vivre sur terre de façon binaire, abreuvé de cet amour infinie que JE lui porte à travers le principe féminin Mesnet… » et « mon principe féminin est revenu à ses origines : je ne suis plus que don d’amour, je l’ensemence à mon tour de cet amour si pur…et je l’aime spirituellement, humainement et physiquement… »

    J'aime

    1. « il n’a qu’à vivre sur terre de façon binaire, abreuvé de cet amour infinie que JE lui porte à travers le principe féminin Mesnet… » C’est la phrase vibratoire la plus importante du texte :) Merci…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :